Elevage Extatosoma tiaratum

On parle souvent de “phasme bâton”, parfois certaines personnes vont jusqu’à dire “phasme feuille”, mais en réalité ces petites bêtes reines du camouflage existent dans toutes les formes et tailles.

Nous allons en voir un souvent associé au scorpion ou la feuille morte : L’Extatosoma tiaratum.

Extatosoma tiaratum

Extatosoma tiaratum

L’histoire :

Il était une fois un phasme qui s’appelait Julie, c’était une Extatosoma tiaratum, autrement dit, une femelle de phasme à tiare.

Elle vivait à la cime des eucalyptus en Australie, sa vie était simple, mais Julie ne voulait qu’une chose, fonder une famille. Après avoir rencontré le gendre idéal, Julie était fin prête à avoir des enfants.

Le hic, c’est que dans sa famille, ils avaient une tradition, les femelles devaient pondre et laisser leurs œufs tomber au sol pour ensuite les abandonner.

Mais qu’allait-il se passer pour l’œuf de Julie déposé là au milieu de rien ? Il se trouve que cet œuf avait en fait une forme assez particulière, il ressemblait à une petite graine.

Oeuf Extatosoma tiratum

Un jour, lorsque les fourmis ouvrières de la colonie des Leptomyrmex erythrocephalus étaient de sortie, Bernadette, l’une d’entre elle, tomba sur cet œuf et le confondit avec une graine, donc elle le ramena à son nid.

Une fois sur place, Bernadette et ses amies examinèrent cette “graine” mais elles n’arrivèrent pas à la manger, la jugeant donc inutile et donc elles déposèrent l’œuf de Julie dans leur poubelle.

Plusieurs mois passèrent dans cet endroit bien chaud et humide. L’œuf de Julie était enfin prêt à sortir.

Extatosoma tiaratum L1

Une fois sorti de l’œuf, ce petit phasme ne ressemblait absolument pas à sa mère, ni son père d’ailleurs. Il ressemblait en fait à Bernadette et les autres fourmis l’ayant trouvé et jeté.

Il savait bien que sa place n’était pas ici, donc se confondant avec les autres membres de la colonie dans laquelle il se trouvait, il se mit en quête d’une sortie.

Une fois sortie, Junior vit un très grand arbre et décida instinctivement de grimper. Pourquoi ? Il ne savait pas, mais l’envie était la donc il grimpa jusqu’à la cime.

Arrivé en haut Junior avait faim mais rien à se mettre sous la dent, donc il croqua dans une feuille et se rendit compte que c’était vachement bon.

Extatosoma tiaratum L1

Lorsqu’il eut fini de manger, il se balada un peu, et à sa grande surprise découvrit une grosse bête ressemblant à une feuille morte, voir un scorpion, c’était Julie et celle-ci lui dit : “Bienvenue chez toi petit phasme.”

Le phasme plus en détail :

L’Extatosoma tiaratum est un phasme.

Il est originaire d’Australie et c’est une espèce relativement grande, en effet la femelle adulte peut atteindre 15-20cm de long. Les mâles eux seront plus petits et plus fins, ils atteindront environ 10-12cm de long, par contre ils ont des grandes ailes et savent très bien voler.

Extatosoma tiaratum Adulte

L’élevage

Matériel nécessaire :

  • Une enceinte d’élevage : Celui-ci peut-être un terrarium, aquarium, vivarium, peu importe tant que la taille est adaptée et qu’il y a une aération suffisante. Vous voulez viser une taille de 45 x 45 x 60cm pour un petit groupe d’individus allant jusqu’à 10-15, après il vas en falloir un encore plus grand.

 

  • Un pot de confiture : On mange tous de la confiture, ou on peut aller en chercher un pot chez mamie. L’intérêt est d’avoir un pot vide qui servira de réserve d’eau et de trouer le couvercle afin d’y mettre le branchage. Pour le percer, on prend un sécateur, on l’enfonce, et on le tourne, la première fois c’est difficile, mais avec l’entrainement on y arrive, donc ne vous inquiétez pas si ce n’est pas parfait.

 

  • Du papier essuie-tout : Ce n’est pas obligatoire, mais si vous voulez en mettre au fond de votre enceinte d’élevage cela permets de garder un peu d’humidité, et cela facilite le nettoyage et la récolte des œufs. Si vous optez pour un terrarium décoré avec substrat il n’y a aucun intérêt.

 

  • Une spatule : Un des meilleurs outils de tout éleveur. La spatule de bricolage va vous permettre de gratter le fond de vos enceintes d’élevages afin d’enlever toutes les déjections de vos animaux. Ceci est un outil basique que vous trouverez dans n’importe quel magasin de bricolage, voir dans certains supermarchés.

 

Entretien :

Eau :

Partez du principe qu’il faut pulvériser d’eau de pluie vos phasmes une fois tous les deux jours leur permettant d’avoir un peu de fraicheur et à boire.

Essayez de ne pas les noyer pour autant, on aime bien un peu, mais avec modération.

Extatosoma tiaratum tête

Changement de feuillage :

On pourrait penser qu’il faut enlever tout le feuillage, trouver les phasmes dessus, les reposer sur le feuillage frais. Mais c’est long, on peut oublier des phasmes, et c’est même stressant pour eux.

La meilleure solution que j’ai à vous proposer, c’est d’installer dans votre terrarium un nouveau pot de confiture avec du nouveau feuillage et laisser vos phasmes faire leur changement eux-mêmes pendant la nuit, et ensuite enlever l’autre bouquet le lendemain, il y aura beaucoup moins de phasmes à trouver / manipuler et le changement est plus naturel pour eux.

 

Plantes nourricières :

L’Extatosoma tiaratum n’est pas une espèce difficile niveau nourrissage.

Extatosoma tiaratum framboisier

Sa plante hôte naturelle est l’eucalyptus mais ce phasme est polyphage et en accepte beaucoup d’autres, voici une liste non-exhaustive :

  • Eucalyptus bien-sûr.
  • Ronce
  • Aubépine
  • Chêne
  • Noisetier
  • Framboisier
  • Photinia
  • Etc.

N’hésitez pas à faire vos propres expériences avec les plantes que vous avez à disposition, ces phasmes sont pas difficiles.

 

Expériences possibles :

Il est possible d’obtenir plusieurs couleurs chez cette espèce de phasme.

La plus “recherchée” parmi les éleveurs est la forme lichen.

Extatosoma tiaratum lichen

A vous d’expérimenter, essayez des feuillages différents, une exposition au soleil différente, un décor comportant de nouveaux éléments (type lichen), etc… Racontez moi vos histoires dans les commentaires, je serais ravi d’en savoir plus sur chaque technique possible !

 

Reproduction :

L’Extatosoma tiaratum peut se reproduire de 2 façons, la reproduction sexuée lorsqu’il y a des mâles et des femelles. Mais aussi, en absence de mâles, la femelle peut se reproduire seule par parthénogenèse.

Petit bémol, l’incubation des œufs dure entre 5 et 9 mois. Par contre, malgré le long temps d’incubation, les femelles peuvent pondre plusieurs centaines d’œufs, donc ne vous laissez pas déborder. Si vous avez trop d’œufs, la méthode la moins cruelle de se débarrasser des œufs est la congélation.

Incubation :

  1. Vous prenez une boite en plastique type une saladière ou des carottes râpées. (N’en achetez pas si vous aimez pas ça, personnellement je suis contre, mais bon leurs boîtes sont pratiques, et le taboulé fait un bon repas quand on n’a pas le courage de se préparer à manger.)
  2. Vous percez des petits trous dans cette boite avec une aiguille, et vous remplissez le fond de vermiculite. C’est un substrat neutre que l’on trouve un peu partout et qui ne devrait pas moisir.
  3. On humidifie en passant le robinet sans pour autant détremper, on rappelle bien que les phasmes ne sont pas des insectes aquatiques.
  4. On dépose les œufs au-dessus et on referme la boite.
  5. Placez la boite dans un endroit chaud, et constant. L’idéal serait d’être dans un endroit où il fait en permanence 20-25°C.
  6. Attendez et surveillez l’humidité, si le substrat sèche ré humidifiez le.
  7. Il va maintenant falloir attendre plusieurs mois.

Extatosoma tiaratum

Si cet article t’a aidé à mieux comprendre et élever les petites bestioles, n’hésite pas à me suivre sur ce blog et sur les réseaux sociaux afin de ne pas louper un seul de mes articles, si tu as une question, pose la dans les commentaires et rendez-vous toutes les semaines pour un nouvel article !

Remerciements :

Je tiens a remercier toutes les personnes qui m’ont permis d’illustrer cet article.

Merci donc à :

  • Cécile Fonteyne
  • Victor Never
  • Marie Doublet
  • Gino Bauduin
  • David Lhote
  • François Tetaert
  • Lalinne Adeline Ghislaine
  • Bastien Spmedia
Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    73
    Partages
  •   
  • 73
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Elevage Extatosoma tiaratum »


    1. Thanks for the link,
      I checked out your blog, it is pretty cool, keep up the good work 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *