Elevage de Blattes souffleuses : Gromphadorhina portentosa

Beaucoup d’animaux ont un moyen de se défendre, aujourd’hui nous allons parler d’une blatte qui a la particularité de “souffler”, c’est la Gromphadorhina portentosa.

Gromphadorhina portentosa

Gromphadorhina portentosa

 

Contrairement à beaucoup de membres de sa famille, la blatte souffleuse de Madagascar, Gromphadorhina portentosa, n’est ni petite, ni rapide.

L’adulte mesure entre 5 et 10cm, de quoi impressionner beaucoup de personnes. Très peu farouche, elle se laisse facilement manipuler (la blatte souffleuse est un être vivant et n’est donc pas un jouet pour autant). De mon point de vue c’est une espèce idéale pour commencer à garder des insectes. Elle peut vivre de 3 à 5 ans, bien assez de temps pour en apprendre beaucoup plus par vous-même.

Trouver une souche de Gromphadorhina portentosa pure est très difficile de nos jours, car elle s’hybride facilement, mais ceci n’est pas un problème, vous aurez une palette de couleurs diverse allant du cuivré, à l’orangé, passant par le violacé au rougeâtre… Si vous souhaitez néanmoins trouver une souche pure, n’achetez pas les premières souffleuses venues.

Gromphadorina portentosa Madagascar

L’élevage

Matériel nécessaire :

Un terrarium ou un aquarium : J’y reviendrai par la suite.

De la vaseline : Pour ceux qui se demandent si cet article va être interdit aux mineurs, ne vous inquiétez pas, il n’y a rien d’obscène. Je vous expliquerai à quoi elle va vous servir.

Un couvercle grillagé aux mailles très fines : Les jeunes blattes souffleuses grimpent très bien et vont essayer de s’enfuir, donc même s’il vous faudra bricoler un petit peu, c’est essentiel pour assurer une bonne ventilation et éviter d’avoir des blattes un peu partout chez vous.

Des cachettes : J’aime beaucoup les souches de bois, cela donne un aspect plus naturel, le substrat n’est pas obligatoire, mais c’est conseillé pour que les plus jeunes puissent se cacher. Sinon, si vous ne vous intéressez qu’à la praticité, des boîtes d’œufs ainsi que des rouleaux de papier toilettes leur conviennent tout aussi bien.

Un moyen de chauffage : Un câble ou tapis chauffant, une pièce où il fait chaud, bref vous connaissez le principe. On n’oublie pas le thermostat, c’est non négociable et vous évitera de nombreux accidents.

 

Bien loger votre colonie

 

Est-ce que vous allez choisir un terrarium, un aquarium ou encore un bac en plastique transparent ?

Blatte souffleuse

Je recommande une enceinte d’élevage qui s’ouvre par le haut, donc déjà la plupart des terrariums ne conviendront pas. J’adore les terrariums de la marque Exo Terra mais malheureusement, pour les blattes souffleuses, n’utilisez certainement pas ceux-ci. Les nouveau-nés peuvent passer par les vitres et les aérations, et on en retrouve partout ! J’ai déjà fait cette erreur, ne tombez pas dans ce piège.

L’avantage certain du bac en plastique est que vous allez facilement pouvoir le bricoler afin de grillager son couvercle. Néanmoins, il est difficile de trouver des bacs qui se referment hermétiquement ou qui ne laissent pas un petit espace pour les blattes de passer sous le couvercle. (Elles se faufilent partout, ne vous laissez pas avoir.) Et puis, le plastique finit souvent dans l’océan à tuer des tortues, pensez-y.

Maintenant que je vous ai dégoûtés du plastique, on en arrive à mon préféré, l’aquarium. Encore une fois, un peu de bricolage sera nécessaire, il faudra que vous fabriquiez un couvercle grillagé pour votre aquarium. En soi, nous avons juste besoin de la cuve, si le couvercle n’est pas esthétique ce n’est pas super grave, du moment qu’il est blatte-proof.

On en arrive à la vaseline, on va en appliquer une bande en haut de notre enceinte d’élevage, et j’espère que vous avez choisi l’aquarium ! Ceci empêchera les blattes de grimper, et donc de s’enfuir. Il se peut que certaines arrivent à passer, mais vu que vous aurez installé un couvercle grillagé au-dessus, il y a extrêmement peu de chances qu’elles puissent passer. Ne sous-estimez jamais les jeunes blattes souffleuses lorsque qu’il s’agit de s’échapper.

 

Alimentation

 

On trouve souvent les blattes dégoûtantes car elles mangent de tout, même ce que l’on considère comme des déchets. Les blattes souffleuses comme beaucoup d’autres font partie de ces omnivores et recycleurs hors-normes.

Hisser roach

Vous pouvez leur donner tous vos restes alimentaires, des épluchures, des morceaux de viande. Une fois je leur ai même donné un crumble aux abricots entier (pas de gâchis) que j’avais oublié dans le coffre de la voiture pendant trop longtemps.

Bref, variez, donnez-leur un peu de tout. Vous pouvez les nourrir uniquement tous les 3 jours, mais enlevez régulièrement tout ce qui n’a pas été consommé car on veut éviter la prolifération de bactéries et de nuisibles.

Il n’est pas nécessaire de leur mettre un bac d’eau à disposition, les blattes souffleuses trouvent leur nécessaire en eau dans les restes de fruits et légumes.

Vous allez quand même vouloir éviter tout ce qui fait partie de la famille des produits laitiers (fromage, yaourt, etc.) qui risquent de leur donner la diarrhée.

Blatte souffleuse elevage

Ne vous inquiétez pas si vous partez en vacances. Elles peuvent jeûner 1 ou 2 semaines sans soucis.

 

Température

Gromphadorhina portentosa elevage

Notez qu’il n’est pas nécessaire de chauffer vos blattes souffleuses, elles peuvent vivre à température ambiante (environ 20°C). Si vous souhaitez un développement plus rapide, il va être nécessaire de chauffer.

Elles préfèrent quand même des températures autour de 26-30°C, ce sont des blattes souffleuses de Madagascar après tout.

Vous pouvez chauffer par câble ou tapis chauffant, mais dans ce cas, le thermostat est indispensable, ceci n’est pas une blague.

Ou vous faites comme moi, et vous chauffez toute la pièce !

 

Reproduction

 

Rien de plus simple. Un mâle, une femelle… Et vous aurez des petits.

Pour les reconnaître c’est simple, le mâle aura des excroissances sur le pronotum. En gros, il a des cornes.

Ces excroissances servent aux mâles à se battre, un peu comme des cerfs pour déterminer le mâle dominant. Je vous avoue que la première fois que j’ai vu des blattes souffleuses se battre, j’étais impressionné, c’est d’une violence extrême, tout le terrarium bouge, des bruits dans tous les sens, c’est quelque chose à voir, et à entendre !

Gromphadorhina portentosa ootheque

La femelle va garder son oothèque dans son corps toute la durée de la gestation et donnera naissance à des petits déjà formés. Si vous voyez un truc jaune sortir de l’abdomen d’une des femelles il est possible qu’elle soit en train d’avorter.

Si vous souhaitez que vos blattes souffleuses se reproduisent, il va être nécessaire de chauffer. J’ai remarqué que je n’avais quasiment pas de reproduction en-dessous de 26°C mais entre 27-33°C c’était le baby-boom. Ce n’est probablement qu’un facteur parmi bien d’autres mais c’est bon à savoir.

 

Si cet article t’a aidé à mieux comprendre et élever les petites bestioles, n’hésite pas à me suivre sur ce blog et sur les réseaux sociaux afin de ne pas louper un seul de mes articles, si tu as une question, pose la dans les commentaires et rendez-vous très prochainement pour un nouvel article !

Gromphadorina portentosa Madagascar masoloa

Remerciements

Merci à toutes les personnes qui m’ont envoyé des photos afin d’illustrer cet article.

Je remercie en particulier Angelina Haringer / Rita Chen / Cafarnarium.

N’hésitez pas à aller voir leurs sites!

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  •   
  • 7
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.