Les 8 erreurs les plus communes dans l’achat d’un animal exotique

Il ne faut pas se leurrer, le domaine de la terrariophilie a une très mauvaise réputation vue de l’extérieur.

Pour commencer, beaucoup de personnes ont peur des animaux qu’on peut avoir chez soi, comme par exemple les serpents ou les insectes.

Ce qui nous aide encore moins, c’est tous ces animaux que l’on abandonne parce qu’on ne peut plus s’en occuper ou toute autre mauvaise excuse. Le plus dur est de faire face aux articles ahurissants par la suite. Vous reconnaissez cette phrase ? “Un python royal de 5m a été capturé en bas d’un immeuble”

Pourtant, la plupart de ces abandons et des mauvais maintiens sont dus aux mêmes erreurs basiques.

Apprenez à connaître ces erreurs afin de les éviter et aidez-moi à réduire, ne serait-ce qu’un peu, la peur que peut engendrer notre passion en étant des personnes responsables.

N’hésitez pas à partager cet article par la suite si vous l’avez trouvé utile et partagez vos avis et vos pensées dans la section commentaire en bas de la page.

 

Les achats impulsifs

 

C’est probablement l’erreur la plus commune, et souvent l’une des plus graves : l’achat impulsif.

On voit particulièrement souvent des serpents des blés ou des pogonas achetés en animalerie car ils étaient mignons, et vous êtes tombés sous le charme.

IMG_6740

Le problème est que quelques mois plus tard, voire quelques années pour les plus téméraires, ces personnes-là n’en veulent plus ! Ceci arrive fréquemment dans le cas où les parents achètent un animal exotique à leurs enfants, au début c’est génial, mais peu à peu, l’animal perd de son intérêt, le côté attirant d’une nouveauté disparaît, et dans la plupart des cas, les parents ne veulent pas avoir à s’en occuper tout seuls, donc ils cherchent à s’en débarrasser.

Donc pour commencer, n’achetez pas un animal de façon impulsive. Prenez votre temps, faites un peu de recherches au préalable, installez votre terrarium afin qu’il soit prêt à accueillir votre nouveau venu avant de l’acheter et soyez bien sûrs de vous sur un plus long terme.

Pour finir, si vous achetez un animal exotique pour vos enfants, il n’y a pas de mal, mais dans la possibilité où votre enfant se lasserait de celui-ci, seriez-vous prêts à vous en occuper correctement par la suite ?

 

Les durées de vie

 

Une des autres erreurs les plus fréquentes est le manque de connaissances sur les animaux exotiques, et en particulier, leur durée de vie.

Un insecte ou autre arthropode ne vivra pas particulièrement longtemps et peut être un très bon choix pour commencer. A contrario la plupart des autres animaux exotiques vivent très longtemps. Je possède par exemple un serpent des blés qui a maintenant bientôt 10 ans, et il n’est pas encore prêt de rendre l’âme.

Tortue

Evidemment on pense tout de suite aux tortues qui vivent très longtemps, mais ce ne sont pas les seules, loin de là !

Lorsque vous vous procurez un animal exotique, comprenez bien qu’il va vivre longtemps et que vous êtes responsable de cet animal. Êtes-vous prêt à vous occuper de cet animal pendant les 15 prochaines années ? Si vous n’êtes pas surs, commencez avec quelque chose qui a une durée de vie beaucoup plus courte, des phasmes par exemple.

 

La taille adulte des animaux exotiques

 

Lorsque vous vous trouvez dans une animalerie, la plupart des spécimens seront juvéniles, et même s’ils peuvent paraître petits, mignons, peu encombrants… Certains d’entre eux vont très vite grandir !

Un iguane par exemple ne mesure que 20 cm à la naissance, vous ne vous doutez pas forcément que à l’âge adulte, c’est à dire d’ici 3 ans, il fera 1m50 !

Iguana

Ne laissez pas “Je n’ai plus la place de le garder” être une excuse, prenez le temps de vous renseigner !

Il se trouve qu’il existe beaucoup d’animaux exotiques qui sont petits mais tout aussi fascinants, allez voir du côté des dendrobates, des insectes ou même les serpents des blés et les pythons royaux.

 

Les futurs aménagements nécessaires

 

Comme je l’ai dit juste avant, certaines espèces grandiront beaucoup et auront besoin d’un grand espace.

Néanmoins il n’y a pas que le terrarium qui compte. La plupart des animaux exotiques ont des besoins particuliers en chaleur, humidité et bien souvent en UV.

Bien trop souvent, des personnes tombent sous le charme de petites bêtes lorsqu’elles sont encore juvéniles, dans une petite boîte en plastique sans aménagement, mais très rapidement il va falloir les transférer dans des installations conséquentes avec tout le matériel nécessaire.

Terrarium naturel

Faîtes bien vos recherches et prenez bien en compte tout le matériel dont vous allez avoir besoin, et calculez bien le total des coûts ! Si vous êtes largement au-dessus de votre budget, il est peut-être préférable de choisir une autre espèce.

N’hésitez pas à consulter les nombreuses fiches d’élevage au travers de mon blog pour vous inspirer ! Cliquez ici pour en découvrir plus sur ces créatures improbables !

 

Le régime alimentaire des animaux exotiques

 

Une autre remarque qui peut paraître stupide mais qui est néanmoins cruciale, les animaux exotiques ont bien souvent un régime alimentaire qui peut paraître “cruel” ou “horrible” aux yeux de certains. Les serpents vont manger des souris et des rats. Les araignées, mantes, lézards et amphibiens vont manger des insectes vivants.

Hiding Scales Mathieu Pierret 001

C’est une chose que nous ne pouvons pas changer et est pourtant une partie très importante de l’élevage d’un animal exotique.

Simplement, si vous ne voulez pas manipuler des rongeurs morts, n’achetez pas un serpent. Si l’idée de manipuler des insectes vivants vous répugne, n’achetez pas d’animal insectivore. Leur régime alimentaire ne changera pas !

Il y a des animaux exotiques végétariens que vous pourrez apprécier, mais en général, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée de nourrir vos animaux avec des proies qui feront gémir tout votre entourage, il est probablement préférable que vous partiez sur un autre type d’animal.

Si vous voulez un insecte fascinant et végétarien, pourquoi ne pas vous diriger vers l’élevage de phasmes ?

 

Le budget nécessaire pour maintenir correctement un animal exotique

 

Vous pensiez peut-être avoir prévu tout votre budget ? Mais une erreur qui revient souvent est de penser qu’un animal exotique est “pas cher”.

Une fois que vous aurez acheté le matériel de départ et l’animal, les dépenses ne sont pas finies ! Pour commencer l’alimentation, les frais de vétérinaire (qui pour le coup ne sont pas donnés) et éventuellement, vous pourrez avoir besoin de racheter des terrariums lorsque votre animal va grandir au fur et à mesure des années.

Dendrobate azureus

Vous allez me dire qu’une petite boîte en plastique pour loger des insectes ne coûte pas une fortune, certes, mais pour ce qui concerne reptiles et amphibiens, ils vont nécessiter des équipements plus onéreux.

Il va de soi de considérer sa situation financière avant d’investir dans des animaux exotiques, gardez en tête que c’est un investissement sur le long terme et vous devez être prêt à l’assumer.

 

Le temps à consacrer pour un animal exotique

 

Une excuse que l’on entend souvent lorsque quelqu’un se débarrasse d’un animal exotique est : “Je n’ai tout simplement plus le temps de m’en occuper.” Alors c’est tout à fait possible, mais est-ce que ce n’est pas quelqu’un qui s’est tout simplement lassé de son animal et ne veut pas l’assumer, ce n’est pas vraiment mon problème !

Par rapport à un chien, un chat, un cheval ou même des poissons, un des avantages des animaux exotiques est que souvent ils nécessitent moins de temps d’entretien. Ils n’ont pas besoin d’être sortis quotidiennement, leur terrarium va probablement être nettoyé moins souvent, mais, il y a toujours des choses auxquelles on ne va pas pouvoir échapper.

Premièrement, l’achat de nourriture, il est possible qu’acheter des rongeurs ou insectes vivants va vous prendre des heures pour aller jusqu’au magasin, ainsi soit-il, c’est inévitable.

Le nettoyage et le nourrissage vont aussi prendre du temps, même s’il est possible que ce soit moins souvent, ce n’est pas à négliger.

Puis tout simplement il vous faut du temps pour en profiter, un des plus grands plaisirs de notre passion pour les animaux exotiques est l’observation, avez-vous le temps de vous poser devant leur terrarium à les regarder ?

IMG_7366

Si vous n’avez clairement pas le temps pour vous occuper correctement de votre animal, n’en achetez pas un, ce serait tout simplement le torturer. Soyez honnête avec vous même avant de devoir vous justifier auprès des autres.

 

Législation

 

De nos jours, les animaux exotiques sont très sujets au trafic donc de nombreuses législations sont mises en place afin d’essayer de les protéger.

La plus connue serait la Convention Internationale de Washington.

Si vous êtes des débutants il y a peu de chances que vous puissiez vous procurer facilement des animaux nécessitant un certificat de capacité, mais en sachez qu’en France certaines espèces sont soumises à des autorisations particulières, en particulier les animaux potentiellement dangereux ou menacés.

Nhandu chromatus

Renseignez-vous sur toutes les réglementations qui vont vous concerner.

 

Conclusion

 

Ceci est un appel à l’action. Il y beaucoup trop d’animaux exotiques de tous types qui sont abandonnés, proposés à l’adoption ou maltraités.

En tant que terrariophiles passionnés, aidez-moi à partager ce message, et aidez les nouveaux à comprendre la réalité qu’il est de maintenir des animaux exotiques.

Il est impératif de prévenir les gens avant qu’ils ne fassent ces erreurs, en faisant ceci nous pourrons peut-être espérer de meilleures conditions pour beaucoup de reptiles, amphibiens et invertébrés.

Peut-être même que nous pouvons améliorer notre réputation ? Souvenez-vous, chaque action compte, ne laissez pas souffrir ces animaux !

 

 

Sources et Remerciements

 

Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont permis d’illustrer cet article avec leurs photos.

Un grand merci à : Tina Sharp / Reptilio Nico / Hiding Scales / Izzy Nichole Alvey / Isild Moussy / Vincent Merchadier

Je veux remercier aussi le blogueur Richard Adams qui a écrit un article en Anglais qui m’a permis de beaucoup m’inspirer.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    99
    Partages
  •   
  • 99
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.