Élevage de phasmes

Vous cherchez une bête agréable à regarder ? Relativement simple à maintenir ? Disponible dans toutes les formes et couleurs ? Vous disposez de trop peu de place pour un chien ou un chat ? Ou encore votre enfant vous en a ramené un de l’école ?

Il y a plein de bonnes raisons de choisir d’avoir des phasmes de compagnie !

Extatosoma tiaratum

 

Les phasmes

 

Les phasmes, phasmidés, ou encore phasmoptères sont un ordre d’insectes regroupant plus de 3000 espèces différentes.

Le mot phasme vient du mot latin phasma, qui veut dire fantôme. Ils ont cette appellation car la majorité d’entre eux se camouflent aisément dans la végétation grâce notamment à leur homochromie et leur aspect.  En effet ils imitent à la perfection les “bâtons”, les feuilles mais aussi les tiges épineuses, les écorces voire des lichens. La plupart peuvent rester immobiles pendant des heures pour se fondre parfaitement dans le décor.

Certaines espèces de phasmes eux ne se camouflent pas et arborent des couleurs vives, dites aposématiques, prévenant les éventuels prédateurs de leur toxicité ou mauvais goût.

Vous en trouverez donc dans toutes les tailles, formes et couleurs !

Archrioptera fallax

 

Une particularité chez certaines espèces survient au moment de la reproduction. Elle peut être sexuée, mais peut aussi se faire par parthénogenèse, c’est à dire sans fécondation, ne donnant donc que des clones du parent et donc seulement des femelles, c’est le cas par exemple du Phasme morose (Carausius morosus).

 

En France métropolitaine nous pouvons trouver 3 espèces. Et comme vous pourrez voir, ce sont des phasmes bâtons et dans la nature il est assez difficile de les distinguer dans leur milieu.

  • Le phasme gaulois : Clonopsis gallica.

Clonopsis gallica

  • Le phasme espagnol : Pyjinackeria masettii.

Pijnackeria masettii

  • Le phasme de Rossi : Bacillus rossius.

Bacillus rossius

 

 

l’élevage

Matériel nécessaire :

  • Une enceinte d’élevage : Celui-ci peut-être un terrarium, aquarium, vivarium, peu importe tant que la taille est adaptée et qu’il y a une aération suffisante. Comment savoir si la taille est adaptée ? Tout d’abord renseignez-vous sur la taille adulte de l’espèce que vous voulez vous procurer, il faut si possible que l’enceinte fasse 3 fois la taille du phasme en hauteur. Il faut que le phasme puisse muer correctement, et pour ceci il leur faut assez d’espace pour s’extraire intégralement de leur peau. Ensuite adaptez la largeur en fonction du nombre d’individus que vous allez mettre dedans.

 

  • Nourriture : Tout d’abord, renseignez-vous sur l’espèce toutes les espèces de phasmes n’ont pas le même régime. Néanmoins, tous sont phytophages (mangeurs de feuilles), et la plupart acceptent plusieurs types de feuillages. En élevage vous donnerez rarement à vos phasmes le feuillage qu’ils trouveraient dans la nature, donc il faut trouver des plantes de substitution. La plupart accepteront la ronce, qui a l’avantage de se trouver un peu partout et même en hiver ! Attention, si vous avez lu que les phasmes mangeaient du lierre, certains oui, mais pas tous, donc n’allez pas les empoisonner ni les affamer car vous vous êtes mal renseignés.

 

  • Un pot de confiture : On mange tous de la confiture, ou on peut aller en chercher un pot chez mamie. L’intérêt est d’avoir un pot vide qui servira de réserve d’eau et de trouer le couvercle afin d’y mettre le branchage. Pour le percer, on prend un sécateur, on l’enfonce, et on le tourne, la première fois c’est difficile, mais avec l’entrainement on y arrive, donc ne vous inquiétez pas si ce n’est pas parfait.

 

  • Du papier essuie-tout : Ce n’est pas obligatoire, mais si vous voulez en mettre au fond de votre enceinte d’élevage cela permets de garder un peu d’humidité, et cela facilite le nettoyage et la récolte des œufs. Si vous optez pour un terrarium décoré avec substrat il n’y a aucun intérêt.

 

  • Un pondoir : Cet élément n’est pas nécessaire pour tous les phasmes car pour la plupart ils vont simplement “lâcher” leurs œufs de façon aléatoire au sol, mais si vous choisissez une espèce nécessitant un endroit pour pondre, il va leur falloir quelque part dans leur enceinte un pondoir. Pour ce rien de plus simple, un vieux tupperware, une boite de beurre, en gros un récipient que vous pourrez refermer après pour conserver l’humidité.

 

  • Une spatule : Un des meilleurs outils de tout éleveur. La spatule de bricolage va vous permettre de gratter le fond de vos enceintes d’élevages afin d’enlever toutes les déjections de vos animaux. Ceci est un outil basique que vous trouverez dans n’importe quel magasin de bricolage, voir dans certains supermarchés.

Spatule élevage

 

 

 

 

Le choix de l’espèce :

Vous voulez vous procurez des phasmes mais vous ne savez pas lesquels. Vu le nombre d’espèces, vous trouverez forcément celui qui vous correspond.

Êtes-vous un débutant ? N’allez pas chercher trop loin ou trop compliqué car sinon dans la plupart des cas vous allez échouer dans le maintien de ses espèces et vous allez être triste et abandonner tout autre essai.

Ceci n’est pas une liste exhaustive mais vous donnera quelques exemples :

  • Carausius morosus : Le phasme morose, c’est un des plus courants en élevage de débutant. Son régime alimentaire inclus ronces et lierre.
  • Medauroidea extradentata : Le phasme bâton du Vietnam, très adapté aux débutants et facilement manipulable.

“Très bien, mais moi je ne veux pas un bâton, je veux quelque chose d’un peu plus impressionnant.”

Phyllium phillipinicum

  • Phyllium phillipinicum : On conseille souvent aux débutants de ne pas débuter par les phasmes feuilles qui sont sensiblement plus difficiles à maintenir, cependant cette espèce s’élève sans trop de soucis.
  • Extatosoma tiaratum : Le phasme scorpion, totalement inoffensif, les femelles possèdent néanmoins plein de petits piquants qui peuvent surprendre.

Ensuite, quand vous aurez envie de vous lancer dans des espèces plus difficiles, vous aurez l’embarras du choix, le plus difficile sera de trouver votre fournisseur !

 

Préparation de l’enceinte :

Il faut tout d’abord trouver l’endroit idéal, les plantes et les phasmes apprécient la lumière mais pas le soleil, en effet si le soleil tape sur les vitres vous allez créer un four (qui n’est pas l’environnement idéal.) Si vous n’avez pas cet endroit idéal chez vous, pas de soucis, on s’adapte, installez une lumière artificielle s’il fait trop sombre dans la pièce. Vous pourrez toujours déplacer votre enceinte d’élevage plus tard, ce n’est pas aussi lourd qu’un aquarium !

Vous pouvez maintenant installer du décor si vous le souhaitez, ensuite on place du papier essuie-tout au fond, par-dessus vous installez le pot de confiture rempli d’eau ou vous pourrez maintenant installer votre feuillage.

Si vous avez bien fait vos recherches vous pouvez maintenant installer vos phasmes dans leur bon feuillage.

 

 

Entretien :

Eau :

En fonction de l’espèce, certains phasmes ont besoin de plus d’humidité, mais partez du principe qu’il faut pulvériser d’eau de pluie vos phasmes une fois par jour leur permettant d’avoir un peu de fraicheur et à boire.

Changement de feuillage :

On pourrait penser qu’il faut enlever tout le feuillage, trouver les phasmes dessus, les reposer sur le feuillage frais. Mais c’est long, on peut oublier des phasmes, et c’est même stressant pour eux.

La meilleure solution que j’ai à vous proposer, c’est d’installer dans votre terrarium un nouveau pot de confiture avec du nouveau feuillage et laisser vos phasmes faire leur changement eux-mêmes pendant la nuit, et ensuite enlever l’autre bouquet le lendemain, il y aura beaucoup moins de phasmes à trouver / manipuler et le changement est plus naturel pour eux.

Récolte des œufs et nettoyage du terrarium :

Si vous avez mis au fond du papier essuie-tout ou que vous avez laissé le fond nu, rien de plus simple.

Ceci est valable pour les personnes possédantes des phasmes déjà adultes et donc qui ont des œufs. Sinon, vous procédez de la même manière, mais au lieu de poser toutes les crottes sur son bureau, direction la poubelle.

  • On replie l’essuie-tout sur lui-même afin de laisser tomber le moins de choses possible et on emmène le tout vers un endroit dégagé ou l’on pourra mieux trier les œufs ; type un bureau. On étale tout le contenu du papier essuie-tout sur une feuille de papier blanche afin d’avoir une meilleure visibilité. Ensuite à l’aide d’une pince souple on récupère les œufs 1 par 1 pour les mettre en incubation. Si vous avez trop d’œufs, la méthode la moins cruelle de se débarrasser des œufs est la congélation.
  • Pour récupérer le fond et nettoyer en même temps, le plus simple reste de tout racler avec la spatule (indiquée dans le paragraphe sur le matériel nécessaire.) Ensuite pour le tri des œufs, même principe qu’au-dessus. On étale tout ce qu’on a récolté sur une feuille de papier blanche afin d’avoir une meilleure visibilité. Ensuite à l’aide d’une pince souple on récupère les œufs 1 par 1 pour les mettre en incubation. Si vous avez trop d’œufs, la méthode la moins cruelle de se débarrasser des œufs est la congélation.

Incubation des œufs :

Vous avez au préalable trié les œufs, et vous voulez qu’ils éclosent pour avoir plein de bébé phasmes qui courent partout ? Pas de soucis je vais vous dire comment faire.

  1. Vous prenez une boite en plastique type une saladière ou des carottes râpées. (N’en achetez pas si vous aimez pas ça, personnellement je suis contre, mais bon leurs boîtes sont pratiques, et le taboulé fait un bon repas quand on n’a pas le courage de se préparer à manger.)
  2. Vous percez des petits trous dans cette boite avec une aiguille, et vous remplissez le fond de vermiculite. C’est un substrat neutre que l’on trouve un peu partout et qui ne devrait pas moisir.
  3. On humidifie bien en passant le robinet sans pour autant détremper, on rappelle bien que les phasmes ne sont pas des insectes aquatiques.
  4. On dépose les œufs au-dessus et on referme la boite.
  5. Placez la boite dans un endroit chaud, et constant. L’idéal serait d’être dans un endroit où il fait en permanence 25°C.
  6. Attendez et surveillez l’humidité, si le substrat sèche ré humidifiez le.
  7. Il va falloir attendre plusieurs mois. Chez certaines espèces l’incubation peut durer jusqu’à un an. Donc de nouveau, renseignez-vous sur l’espèce que vous possédez et ne stressez pas pour rien.

 

Observations et expériences :

Au début de votre élevage, rien que le fait de les trouver dans le terrarium sera une satisfaction à part entière, ensuite vous allez pouvoir assister à une mue, qui est un phénomène assez extraordinaire chez un insecte.

Mue phasme

Lorsqu’on a acquis assez d’expérience, on peut ensuite trouver des espèces plus difficiles à maintenir et plus impressionnantes.

Et pour les plus courageux d’entre vous, certaines espèces ont la particularité de changer de couleur pour mieux s’adapter à leur environnement. C’est le cas de l’Extatosoma tiaratum.

Sa couleur peut très fortement varier, on retrouve assez communément les couleurs présentes dans la première image : Le vert, le beige, le marron et l’orangé. Et il arrive à certains éleveurs courageux d’obtenir une couleur de lichen.

Extatosoma tiaratum

Extatosoma tiaratum lichen

Extatosoma tiaratum lichen

 

 

Si malgré tous mes précieux conseils il t’arrive toujours des ennuis, n’hésite pas à me poser des questions dans les commentaires. Aussi n’oublie pas de me suivre sur ce blog et sur les réseaux sociaux afin de ne pas louper un seul de mes articles. Rendez-vous vendredi prochain pour un nouvel article !

 

 

 

 

Remerciements :

Je tiens à remercier les personnes suivantes pour toutes leurs photos.

Francois Tetaert

Hugo Las

Cecile Fonteyne

Vanessa Nicolas

Nico l’As Thouault

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    18
    Partages
  •   
  • 18
  •  
  •  

7 réflexions au sujet de « Élevage de phasmes »


  1. Bonjour,

    Les phasmes sont des insectes exceptionnels avec leur particularités d’imiter l’arbre ou la feuille où ils se placent. Ce sont des merveilleuses créatures. Ils ressemblent beaucoup aux mantes!
    Merci pour cet article à la fois intéressant et informatif.


    1. Salut Manitra,

      Je suis totalement d’accord, les phasmes sont passionnants, et on peut se permettre de les comparer aux mantes, mais que visuellement, car ils ont pas le même régime alimentaire ! 😉
      Je suis content que l’article te plaise !


  2. Bonjour je vais avoir des clonopsis gallica (phasme gaulois) et je voudrais savoir comment on pourrait incuber les oeufs et si il faut humidifier le terra et aussi si il faut humidifier les oeufs pendant leurs incubation ?


    1. Bonjour Milan,

      Si ce sont bien des oeufs de Clonopsis gallica et non pas Carausius morosus,
      Et aussi si je ne confonds pas les espèces de phasme français (ce qui est possible), il leur faut une période de diapause,
      Laissez les dans une boite dans du terreau / de la tourbe (ce qui gardera l’humidité) à l’exterieur pendant l’hiver, et ils sortiront naturellement lorsque les températures vont augmenter.
      Il est possible d’éviter la diapause, dans ce cas gardez les oeufs au chaud (mais pas trop), l’hiver est doux mais il ne fait pas 25°C !
      Pour les oeufs comme je l’ai dit plus haut, dans une petite boite avec terreau / tourbe ou encore vermiculite pour garder l’humidité et ne pas avoir à humidifier tout les jours.

      J’espère que ça aura aidé, sinon n’hésite pas si tu as plus de questions !


      1. Bonjour

        Merci pour tes précieux conseils mais est ce que je pourrais les mettre dans le réfrigérateur plutôt que de les mettre dehors ? Pour éviter la diapose les mettre dans une piece fraîche j’imagine


        1. Fait juste gaffe à la température dans le réfrigérateur, mais ça devrait être bon oui, aussi attention car le frigo ça dessèche donc vérifie l’humidité de temps à autre !
          Bon élevage à toi 🙂


          1. Okay merci beaucoup continu ton blog sur les phasmes et les insectes il est génial bonne continuation et bonne soirée

            Milan Bertrel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *